A défaut des indiens du pôle sud qui inspirent beaucoup une partie de l'europe du sud en ce moment, je me montre solidaire à ce débordement d'humour et d'auto-dérision qui provient de "je-ne-sais-où?"

Une étude très sérieuse du milieu perlistique a permis de discerner plusieurs types d'animaux :

- les perleuses lionnes tout d'abord. En général, des créatrices ayant leur style, ayant su créer une autre manière de perler ou ayant amener d'autres techniques. Plus ou moins faciles à approcher elles sont aussi généreuses que féroces. Pas de demi mesures, vous faites partie de la meute ou vous en êtes l'ennemi.

- les perleuses crocodiles. Souvent d'anciennes lionnes qui ont perdu ou perdent leur territoire. Elles aiment à verser leurs larmes (de crocodile) à la moindre critique, refusent de se remettre en question puisque fondamentalement victimes.

- les perleuses couleuvres. Jamais créatrices elles se contentent de reproduire le travail des lionnes ou des crocodiles. Elles se déplacent dans les hautes herbes et aiment à se cacher derrière une crocodile, voire une lionne. Parfois couleuvre - vipère mais rarement par manque de ce qui fait une lionne : la force.

- les perleuses abeilles. Elles travaillent pour la reine, généralement crocodile. Elles la cajolent et copient à l'exact ce que dit ou fait la crocodile-reine.

- enfin les alevins. Elles arrivent au milieu de cette faune qui leur parait si parfaite. Après environ un an , elles se mueront en l'une des précédentes catégories, rarement en lionne ou en crocodile.

Alors, une question reste en suspens : de quelle famille faites-vous partie ?

Voici ma réponse " Je-ne-sais-qui" :

D'abord Alevin quand je suis arrivée au milieu de cette fosse, qui me paraissait parfaite, j'ai mué en abeille au bout de quelques temps, moins d'un an... mais dans mutation y'a mu donc normal. Je suis une espèce qui aime bien cajoler et suivre le mouvement ou la mode. Ne m'étant jamais sentie couleuvre juste des fois un peu vipère malgré moi par manque de confiance en moi mais surtout munie d'un radar à une seule antenne," le" son de cloche, quoi!. Forcément, après on a mal aux oreilles, mais ne sont-ils pas sourds les crocodiles au fait? Enfin pour parler de territoire, je ne fais pas pipi partout, mais j'avoue que le cocooning dans un forum privé est ce qui me satisfait le plus. Me remettre en question? Je l'ai fait et un peu pour çà que j'ai pris la fuite... Et aussi généreuse que féroce comme la lionne, oui, je le suis, je n'aime pas qu'on se foute de ma G... ou qu'on m'appelle " Opportunité".

Mais honnêtement, les abeilles ont-elles besoin de savoir qu'elles sont abeilles? Les lionnes lionnes ou les crocodiles sourds?

Quand est-ce qu'on parle des perles? gros_smileys__13_